Pourquoi certains plagient-ils?

Plusieurs situations peuvent amener une étudiante ou un étudiant à plagier… Et l’intention de départ est souvent bonne…

Méconnaissance des bonnes pratiques en matière de recherche documentaire

L’étudiante ou l’étudiant :

  • ne connaît pas les ressources documentaires disponibles au Collège;
  • « a l’impression qu’il est acceptable de citer sans utiliser les guillemets[1] » ou sans citer la source;
  • croit qu’il est correct de paraphraser sans mentionner la source;
  • a l’impression que de s’inspirer des idées d’un auteur exprimées dans un texte ou un autre média ne nécessite pas de mentionner la source;
  • pense que traduire sans mentionner la source ne constitue pas du plagiat;
  • a étudié préalablement dans une ou des institutions où les normes de respect de la propriété intellectuelle sont différentes.

Mauvaise compréhension des exigences liées au travail à faire

L’étudiante ou l’étudiant :

  • ne comprend pas les consignes du travail à faire;
  • « ne sait pas comment faire le travail demandé[2] ».

Différences entre les consignes ou les exigences transmises par leurs divers enseignants ou enseignantes quant à la citation des sources et la présentation des références

Problèmes d’organisation du travail

L’étudiante ou l’étudiant :

  • « a de la difficulté à s’organiser et à gérer son temps;
  • a mal évalué la charge de travail ou n’arrive pas à établir des priorités parmi les tâches qu’il doit accomplir;
  • a tendance à procrastiner et se retrouve coincé à la dernière minute[3] ».

Manque de motivation

Dans Le plagiat : informer, sensibiliser et prévenir, il est mentionné que l’étudiante ou l’étudiant peu plagier parce qu’il :

●  a peu d’intérêt pour le cours ou pour le champ d’études;
●  ne perçoit pas la pertinence du cours dans sa formation;
●  vise uniquement à obtenir la note de passage;
●  n’a pas fait un choix définitif quant à l’orientation de ses études[4] .

Problème d’attitude

L’étudiante ou l’étudiant :

    • « vit une pression liée au souci de performance ou aux attentes de l’entourage familial[5] ; »
    • « veut contourner les exigences; il pense que l’enseignant ne s’en rendra pas compte[6] ; »
    • « veut défier l’autorité ou pense qu’il y aura peu de conséquences au plagiat[7] . »

[1] UNIVERSITÉ LAVAL, Le plagiat : informer, sensibiliser et prévenir, Bureau de soutien à l’enseignement, 2016, https://www.enseigner.ulaval.ca/sites/default/files/plagiat_bse_2016.pdf, p. 5 (Consulté le 28 novembre 2016).
[2] ibid.
[3] ibid.
[4] ibid.
[5] ibid.
[6] ibid.
[7] ibid.